Acheter un appartement ou une maison serait-il aussi engageant que de passer devant Monsieur le Maire ? C’est en tous cas ce que révèle l’étude réalisée par Le Figaro Immo en partenariat avec l’Ifop1. En interrogeant les Français sur leurs attentes en matière d’achat immobilier et leur manière d’appréhender le sujet, l’étude révèle un réel besoin d’accompagnement et d’informations pour avancer sereinement dans cet engagement de toute une vie.

 

L’achat, un acte fondateur pour les Français

 

Plus d’une personne interrogée sur trois estime que l’achat d’un bien immobilier (34%) est plus engageant qu’un mariage (38%) ou que la signature d’un CDI (29%). Vécue comme un véritable engagement, l’acquisition d’un bien peut donc légitimement susciter chez les Français de nombreuses questions.

 

Preuve de cette appréhension, plus d’une personne sur deux juge les recherches immobilières difficiles (51%) ; un chiffre qui peut s’expliquer par une certaine crainte des différentes étapes à franchir, de la recherche du bien aux démarches administratives, en passant bien sûr par l’obtention de son crédit, qui engage en moyenne les Français sur 18 années* (vs. 15 ans pour la durée moyenne d’un mariage !**).

 

Le budget et la localisation : un binôme incontournable dans la prise de décision

 

Si l’adage « critère n°1 d’un achat : l’emplacement ; n°2 l’emplacement, N°3 l’emplacement » est toujours vrai, la montée des prix de l’immobilier positionne le  budget naturellement comme un élément clé.

 

Près d’un Français sur deux est en effet prêt à entreprendre une démarche immobilière une fois seulement qu’il a connaissance du budget qu’il pourra dépenser (44%). Cette affirmation reste de loin la plus partagée, devant la découverte d’une annonce en particulier (34%) et la maîtrise des différentes étapes du processus de vente (22%).

 

Au-delà du nombre de biens disponibles, la négociation du prix d’achat (43%) et la recherche de meilleures conditions d’emprunt (40%) apparaissent comme deux étapes prioritaires dans le processus d’achat. En toute logique, ils sont en recherche de conseils sur les zones géographiques les plus en adéquation avec leurs critères et leurs moyens financiers (36%).

 

Au cœur d’une prise de décision importante et complexe, le budget et la localisation impliquent donc un besoin de conseils et d’accompagnement : 48% se tournent ainsi en premier lieu vers internet, dont 23% sur les sites d’annonces immobilières, pour trouver des réponses concrètes à leurs questions. Sans surprise, ils sont également 26% à s’adresser en priorité à leur banquier, le véritable détenteur des cordons de la bourse !

 

 

 

 

 

Le passage à l’acte : un phénomène complexe

 

Si les Français se tournent naturellement vers les sites internet (44%) pour se lancer dans leur recherche, ils ont besoin de toujours plus d’informations pour  prendre leur décision mais également de services complémentaires pour la faciliter.

 

Ils sont ainsi particulièrement attentifs aux photos du bien (59%), aux détails relatifs à son emplacement (55%) et au diagnostic énergétique (45%), qui vient compléter le trio de tête. Ces trois items devancent ainsi nettement les transports accessibles (21%) ou encore la vidéo de présentation du bien (12%).

 

La possibilité de calculer son temps de trajet vers son lieu de travail est également prioritaire pour 36% des personnes interrogées ; la localisation est d’ailleurs le 1er critère recherché par les personnes au chômage, démontrant ainsi le lien étroit existant entre l’immobilier et l’emploi.

 

 

* Observatoire Crédit logement – 2018

** Ministère de la justice

 

1Méthodologie :

 

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon représentatif de 1017 personnes.

 La représentativité de chaque échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par arrondissement de résidence.

Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 27 au 30 avril 2018.