Initial, la marque de location-entretien textile du groupe Rentokil Initial, lance pour la première fois à l’échelle nationale une initiative pour permettre à ses vêtements usagés de connaître une seconde vie.

 

Dans un souci de revalorisation dans de bonnes conditions environnementales de ses textiles usagés, Initial a optimisé chaque étape de son process “Seconde vie” : de la collecte sur ses sites Initial à la réutilisation, en passant par le transport, Initial a noué pour cela un partenariat avec Minot Recyclage Textile, une entreprise spécialisée en revalorisation textile basée dans le Pas-de-Calais. Après des phases d’effilochage, de gonflage à l’air et de cuisson à basse température, les vêtements sont transformés en matériaux isolants phoniques et thermiques pour l’industrie du bâtiment et de l’automobile. 1 million de vêtements de travail, soit 519 tonnes, seront ainsi revalorisés chaque année.

 

100% des vêtements usagés d’Initial seront revalorisés

Ce procédé permettra à 92% des vêtements usagés d’Initial de connaître une seconde vie. Les 8% restants concernent des vêtements qui comportent des bandes rétro-réfléchissantes cousues qui, à ce jour, ne peuvent pas passer dans le process de recyclage. Ces vêtements  seront alors incinérés à des fins énergétiques, par exemple pour alimenter des fours d’usines. 100% des vêtements en fin de vie d’Initial seront ainsi revalorisés.

Initial, pionnier du secteur dans la revalorisation des déchets

La revalorisation des textiles usagés n’est pas un engagement nouveau pour Initial, qui collabore depuis 15 ans avec Minot Recyclage Textile sur ses sites de Reims, Gravigny et Pont-Sainte-Maxence. C’est en revanche la première fois qu’une telle démarche est déployée à l’échelle nationale, sur l’intégralité de ses sites concernés en France.

Initial, une démarche globale éco-responsable

Initial s’est engagé sur toute la chaîne d’entretien des textiles pour réduire ses consommations d’eau et d’énergie. Des actions très concrètes comme :

  • la réduction des consommations d’eau et d’énergie par un renouvellement constant des machines et l’utilisation de lessive plus efficace à plus basse température
  • le contrôle des rejets d’effluents (les eaux usées envoyées à la station d’épuration) : moins d’impact sur l’environnement. Passant notamment par la diminution de javel, le lavage à pH neutre.

 

« Chez Initial, nous traitons chaque année 23 000 tonnes de vêtements de travail. Nous avons à cœur de réduire l’impact de notre activité sur l’environnement tout au long du cycle de vie des produits, pour fournir à nos clients un véritable éco-service en ligne avec leurs propres exigences. Nous sommes fiers de contribuer à réduire l’impact environnemental de nos clients au travers de cette démarche. » se réjouit Fabrice Quinquenel, Président de Rentokil Initial France.