D’après un sondage en ligne réalisé par Le Petit Vapoteur, à quelques jours de la Journée mondiale sans tabac, 25% des fumeurs ont tenté d’arrêter de fumer pendant le confinement.

 

●     25% des fumeurs ont essayé d’arrêter de fumer pendant le confinement

●     Parmi eux, plus de la moitié y est parvenue ou partiellement

●     Parmi ceux qui n’ont pas arrêté, 64% ont tout de même l’intention d’arrêter

 

Le confinement, période propice à l’arrêt de la cigarette ? Oui pour 25% des fumeurs !

Voilà un signe encourageant ! Alors que les français traversent une période particulière chamboulant leur quotidien entre télétravail, isolement, confinement et inquiétudes sanitaires, 4 fumeurs sur 10 ont tout de même voulu profiter de cette période pour se sevrer du tabac. Et plus de la moitié d’entre eux y est totalement ou partiellement parvenue !

Graphique 1 : Avez-vous essayé d’arrêter
de fumer durant le confinement ?

 

Graphique 2 : Avez-vous réussi à arrêter ?

 

Pour compenser l’arrêt ou la diminution de tabac, ces personnes en sevrage tabagique se sont en majorité tournées vers le sport (40%), la cigarette électronique (28%) et la nourriture (26%).

 

Graphique 3 : Si oui, par quoi avez-vous compensé ?

 

La crise sanitaire, également un obstacle pour l’arrêt du tabac

Si la période de confinement a été propice à l’arrêt du tabac pour certains fumeurs, 39% des sondés ont fumé plus que d’ordinaire.

Ceux qui n’ont pas arrêté de fumer, avancent plusieurs explications : l’habitude de fumer est la première cause évoquée par les sondés, avant le manque d’activité personnelle ou professionnelle lié au contexte sanitaire (pour 31,75% des sondés), et les inquiétudes liées à la crise sanitaire elle-même (pour 25,68% des fumeurs).

Graphique 4 : Si vous n’avez pas arrêté, pourquoi ?

*Sondage en ligne réalisé par Le Petit Vapoteur et administré par Toluna
entre le 26 et le 27 mai 2020 auprès de 1000 répondants (fumeurs)

 

Le rapport complet de l’étude est disponible sur demande