Les crises économiques et la fermeture des écoles, causées par la pandémie de Covid 19, ont mis les jeunes du monde entier dans des situations particulièrement précaires,  freinant à la fois le développement de leurs compétences et leur insertion  professionnelle. Alors que les compétences numériques deviennent incontournables  pour accéder au monde du travail, Pix, le service public français pour évaluer,  développer et certifier ses compétences numériques, a été choisi par l’UNESCO pour  accompagner près de 20 000 jeunes dans l’acquisition de compétences numériques  indispensables. Ce projet sera déployé dans 8 pays du bassin méditerranéen, où le  chômage des jeunes était déjà élevé avant la pandémie.  

C’est dans ce cadre que l’UNESCO a lancé en 2018 le projet Youth Employment in the  Mediterranean (YEM), financé par l’Union européenne. Il vise à lutter contre le chômage élevé  des jeunes dans la région sud-méditerranéenne, en améliorant les systèmes d’anticipation et  d’évaluation des compétences et en favorisant l’enseignement et la formation techniques et  professionnels (EFTP). 

Pix est un atout essentiel pour l’intégration des compétences numériques dans les  programmes d’EFTP, un des enjeux du projet, plus que jamais nécessaire pour renforcer  l’emploi des jeunes dans un contexte économique difficile.  

Le numérique : une langue mondiale et universelle pour l’accès à l’emploi  

Le langage numérique, codifié et normé, peut être considéré comme une véritable langue  universelle qui irrigue tous les domaines d’activité et tous les métiers, partout dans le monde.  Pour la population active sortie du système scolaire, la maîtrise de la “langue numérique”  est aujourd’hui une condition sine qua none d’accès à l’emploi et une condition de  réussite de tout projet entrepreneurial. Au même titre que l’enjeu de l’alphabétisation,  l’enjeu que représente la maîtrise de la langue numérique devient fondamental pour chaque  État dans un monde en constante et rapide évolution.  

Avant 2020, la maîtrise de compétences numériques était déjà un enjeu clef pour l’avenir de  nos sociétés et nos économies. Depuis 2020, cela relève de l’urgence, qu’il s’agisse de  préserver le lien social et familial, l’activité des entreprises, ou encore l’accès à l’emploi des  jeunes, et ce a fortiori dans les pays du bassin méditerranéen. Les compétences numériques  sont pour l’essentiel “universelles”. Certes des usages, des outils, des règles ou des  connaissances peuvent être spécifiques à des contextes locaux, mais il existe bien un socle 

commun mondial, qui, comme une langue vivante, évolue sans cesse avec les apports des  uns et des autres. Si Pix est une initiative française, nous sommes fiers de participer au projet  YEM de l’UNESCO dans une logique de co-construction avec les pays méditerranéens. Il  permet de faire évoluer Pix vers un bien commun éducatif, partagé par une communauté de  pays,” explique Benjamin Marteau, Directeur du GIP Pix. 

L’UNESCO, suite à une étude menée auprès de plusieurs acteurs, a considéré Pix comme  la plateforme d’évaluation des compétences numériques la plus adaptable au niveau  international, et donc en capacité de répondre aux besoins du projet YEM et à l’urgence de  la maîtrise des compétences numériques dans les pays concernés. 

Aujourd’hui, l’acquisition de compétences numériques est cruciale pour l’emploi. Une étude  préliminaire menée dans les pays bénéficiaires du projet YEM montre que les programmes  d’EFTP dans ces pays ne sont pas suffisamment équipés pour développer des compétences  numériques de base et spécifiques aux jeunes diplômés. Les consultations avec les parties  prenantes de chaque pays au cours des ateliers régionaux ont également montré la nécessité  de renforcer les capacités nationales à évaluer et à développer les compétences numériques  de base et spécifiques chez les apprentis de l’EFTP, afin de mieux les préparer au marché du  travail. Afin de combler cette lacune, l’UNESCO a choisi de lancer un partenariat avec Pix. La  plateforme est conçue sur la base du DigComp, le cadre de référence européen des  compétences numériques, et l’étude de l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU) a estimé  qu’elle était l’une des plus adaptables au niveau international en matière d’évaluation des  compétences numériques. Nous sommes convaincus que cette collaboration sera fructueuse  et qu’elle stimulera l’acquisition et le suivi des compétences numériques dans les pays  participant au projet YEM,” affirme Borhene Chakroun, Directeur de la Division des  politiques et des systèmes d’apprentissage tout au long de la vie du Secteur éducation  de l’UNESCO.

 

Déploiement de Pix dans le cadre du projet YEM : dans le concret  

Des tests ludiques 

Sur la plateforme pix.org, proposée en version francophone et anglophone, chaque jeune en  formation pourra relever des défis ludiques qui s’adaptent à son niveau et identifier ses points forts  et ses points à travailler dans 16 compétences réparties dans 5 grands domaines du numérique :  Information et données, Communication et collaboration, Création de contenus, Protection et  sécurité, Environnement technique.

Un déploiement personnalisé et adapté  

Dans le cadre du projet YEM, les pays participants sont accompagnés depuis le début de l’année  2021 par le GIP Pix et l’UNESCO pour utiliser au mieux la plateforme Pix en fonction des stratégies  nationales de l’EFTP, en concevant des plans de déploiement et des scénarios pédagogiques  adaptés. Dans chaque pays, des parcours Pix spécifiques à des secteurs d’activité et des métiers  sont co-construits avec les acteurs de la formation et les représentants des secteurs économiques  concernés, afin de développer les compétences numériques les plus pertinentes pour l’insertion  professionnelle des jeunes sur le marché de l’emploi.