Paris, le 26/11/2015 Le Black Friday, événement importé des Etats-Unis, et qui se tient ce vendredi 27 novembre, représentait une occasion pour les enseignes d’augmenter leurs ventes à l’approche des fêtes de Noël. Toutefois, dans le contexte actuel, fallait-il maintenir le Black Friday ?

  • Black Friday : un nom malheureux dans le contexte des événements dramatiques vécus à Paris ?
  • N’y avait-il pas des opportunités fortes de mobiliser autour de valeurs positives en débaptisant l’événement ?
  • Est-il approprié de maintenir les habitudes consuméristes dans ce contexte post-attentat ?
  • Quelles initiatives les marques et les enseignes auraient-elles pu développer pour un Black Friday éthique et responsable ?
  • Comment passer de la marque gadget à la marque porteuse de sens, de valeurs et d’éthique individuelle et collective ?
  • A l’approche de la COP21, le Black Friday n’est-il qu’un « gaspillage » de plus ?

 

NOTRE EXPERT, PHILIPPE JOURDAN, PROFESSEUR DES UNIVERSITES ET CEO DE PROMISE CONSULTING, SE TIENT A VOTRE DISPOSITION POUR VOUS APPORTER LEUR ECLAIRAGE SUR CE SUJET.

P_JourdanDiplômé d’HEC, docteur en sciences de gestion et professeur agrégé des Universités, Philippe JOURDAN a exercé le métier de directeur d’études marketing au sein du cabinet GfK avant de fonder les sociétés Panel On The Web en 2000 et Promise Consulting en 2008. Il est un spécialiste reconnu des méthodes d’évaluation et de valorisation des marques du point de vue du consommateur. Il a publié dans des revues académiques internationales sur le sujet, est l’auteur d’ouvrages marketing et conseille de nombreuses entreprises sur le sujet.