• Les membres du dispositif Agil’agro, lancé depuis 6 mois, ont accéléré le recours au prêt de main d’œuvre,
  • Il permet aux salariés des entreprises agroalimentaires finistériennes impactées par la crise d’éviter le chômage partiel,
  • Celles qui connaissent un surcroît d’activité peuvent ainsi bénéficier du support de salariés opérationnels.
  • Groupe Jean Henaff accueille les 3 premiers salariés prêtés par 2 entreprises finistériennes membres du dispositif.

L’Industrie agroalimentaire bretonne, avec plus de 70 000 salariés est un acteur économique majeur dans la région, et doit faire face à la crise épidémique. Certaines entreprises ont vu leur activité fondre alors que d’autres doivent faire face à des pics d’activité. Dans ce contexte, l’Association bretonne des entreprises agroalimentaires (ABEA) et le cabinet HR Consultancy Partners, filiale du groupe Randstad France, ont accéléré la mise en œuvre du dispositif de prêt de main d’œuvre prévu au sein d’Agil’Agro, dispositif de gestion prévisionnelle des emplois et compétences territoriale (GPECT). Ces deux partenaires et les 14 entreprises membres d’Agil’Agro, sont à l’œuvre depuis maintenant 6 mois pour élaborer un process permettant d’améliorer l’attractivité de la filière mais, aussi, de développer la mobilité des salariés entre les entreprises adhérentes via le prêt de main d’œuvre. Face à la crise, ce procédé apparaît comme très adapté et triplement gagnant. Gagnant pour les salariés, qui évitent le chômage partiel et conservent l’intégralité de leur salaire. Gagnant pour les entreprises membres d’Agil’Agro : celles qui doivent affronter la crise conservent leurs effectifs sans en supporter le coût, tandis que celles qui connaissent une activité soutenue peuvent faire appel à des renforts immédiatement opérationnels. Gagnant pour l’Etat enfin, qui ne supporte pas la charge de l’activité partielle sur les personnels concernés. Le Groupe JEAN HENAFF est la première entreprise membre d’Agil’Agro à accueillir trois salariés prêtés par la Chocolaterie Robinet et par Globexplore, spécialisée dans les produits alimentaires à base d’algues.

L’Industrie agroalimentaire bretonne, qui nourrit un Français sur trois, est stratégique. Plus encore en cette période de crise épidémique. Elle participe à la souveraineté alimentaire du Pays.

Face à la crise du Covid-19, la situation des entreprises du secteur est très hétérogène. Certaines, très dépendantes de la commande des hôtels et des restaurants, ou impactées par le changement des habitudes de consommation des français en lien avec le confinement et les règles d’hygiène, font face à une baisse très prononcée de leur activité et sont contraintes d’envisager le chômage partiel. D’autres, au contraire, connaissent une forte croissance sans pouvoir compter sur la totalité de leurs effectifs, en raison des arrêts maladie ou de contraintes familiales.

Dans ce contexte, la mobilité interentreprise via le prêt de main d’œuvre, portée par Agil’Agro, apparaît comme une solution adaptée pour faire face à la crise.

 

Le Finistère Sud : Territoire pilote

Une première entreprise membre d’Agil’Agro a lancé un appel : il s’agit du Groupe JEAN HENAFF. Certaines de leurs activités étant en forte croissance depuis le début de la crise dans un contexte de fort absentéisme, l’entreprise était à la recherche de ressources humaines. Deux sociétés du dispositif, la CHOCOLATERIE ROBINET et GLOBEXPLORE, ayant elles, été contraintes de mettre en œuvre le chômage partiel, ont décidé de répondre à cet appel en proposant à leurs salariés la possibilité d’aller prêter main forte chez JEAN HENAFF. Trois collaborateurs ont répondu présents en 24 heures.

Dans la foulée de cette première initiative, L’ABEA et HR Consultancy Partners anticipent une montée en cadence rapide de ce système de prêt dans les jours et les semaines à venir.

 

Agil’Agro, un dispositif pionnier de mobilité professionnelle dans l’agroalimentaire

Il est porté par un collectif rassemblant la CPREFP (Commission Paritaire Régionale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle), l’ABEA (Association Bretonne des Entreprises Agroalimentaires), l’OPCALIM/OCAPIAT, l’État (DIRECCTE – DRAAF), la Région Bretagne et Pôle Emploi.

Le dispositif Agil’Agro est une démarche innovante dans le secteur de l’agroalimentaire en Bretagne. Il s’appuie sur une charte coconstruite entre les partenaires sociaux, l’ABEA et la Direccte qui encadre le programme afin de lever certains freins et proposer des outils (notamment juridiques et sociaux) permettant de :

  • développer l’attractivité de la filière et des métiers de l’agroalimentaire,
  • sécuriser les parcours professionnels des salariés de la filière,
  • favoriser et faciliter les mobilités (fonctionnelles, géographiques et interentreprises).

HR Consultancy Partners, cabinet de conseil en ressources humaines du groupe Randstad, a pour mission d’animer ce programme, d’analyser les besoins en recrutement des entreprises concernées et d’accompagner les salariés de la filière agroalimentaire et les personnes en recherche d’emploi.

 

A propos de l’ABEA

L’ABEA est le représentant professionnel de la filière agroalimentaire régionale, engagée pour la création de valeurs économiques et humaines. L’ABEA accompagne 200 entreprises et sites adhérents, soit plus de 50 000 salariés, autour de programmes collectifs d’appui à la compétitivité et d’accélérateurs de compétences.

En savoir plus : www.abea.bzh

A propos de HR Consultancy Partners

HR Consultancy Partners est le cabinet de conseil en Ressources Humaines du groupe Randstad France. Son offre intégrée s’articule autour de quatre domaines d’expertise : Talents (assesments, développement du capital humain), Développement (compétences, mobilité), Transformation (conduite du changement, reclassement) et Vie au Travail (Qualité de Vie au Travail, santé & sécurité). Les équipes du cabinet proposent une offre globale qui garantit la cohérence et la sécurisation des projets RH dans leur conception comme dans leur déploiement opérationnel.

En savoir plus : www.hrconsultancypartners.fr