• Chaque trimestre, CREATIV’ et Randstad analysent l’évolution du marché de l’emploi dans le département de la Côte-d’Or
  • Au premier trimestre 2022, les offres d’emploi y ont progressé de 37 % par rapport au dernier trimestre 2021
  • Le bassin d’emploi de Dijon concentre 75 % des nouvelles offres d’emploi
  • En Côte-d’Or, 3 embauches sur 10 sont réalisées grâce au marché invisible (sans publication d’annonce)

 

CREATIV’ et Randstad ont conçu un observatoire pour offrir une meilleure visibilité du marché de l’emploi et de ses composantes sur les territoires côte-d’oriens : Dijonnais, Beaunois, Haute Côte-d’Or. À destination des acteurs de l’emploi, il regroupe des données sur le marché visible, mais aussi et de manière inédite, sur le marché dit “invisible” de l’emploi (recrutements effectués sans passer par la publication d’une offre d’emploi – candidature spontanée ou cooptation). Ce travail a été développé grâce à Randstad Smartdata, solution d’aide à la décision en matière de ressources humaines.

 

Un marché de l’emploi qui reste dynamique sur les 3 territoires côte-d’oriens

 

Au premier trimestre 2022, le nombre d’offres d’emploi publiées en Côte-d’Or s’élève à 33 243, soit une progression de 37 % par rapport au trimestre précédent. En région Bourgogne-Franche-Comté, le marché de l’emploi progresse de 40 % quand la tendance nationale est de 30 %.

Ces bons chiffres témoignent du rattrapage en cours des productions non réalisées pendant la crise sanitaire et de la reprise de l’activité dans tous les secteurs : industrie, santé, logistique, tertiaire, hôtellerie-restauration, construction, ingénierie, etc.

À lui seul, le bassin d’emploi de Dijon capte 75 % de ces nouvelles offres au premier trimestre 2022, contre     19 % pour le bassin de Beaune et 6 % pour celui de Montbard.

Les offres proposées sont majoritairement des contrats à durée indéterminée (61 %), ce qui souligne la volonté des entreprises de pérenniser leurs effectifs face à un marché de l’emploi très volatil.

Les métiers les plus recherchés au premier trimestre 2022 en Côte-d’Or sont les services de garde d’enfant,  les techniciens de maintenance[1] et les commerciaux

 

 

Près de 3 recrutements sur 10 sont passés par le marché invisible de l’emploi en 2021

En Côte-d’Or, 29 % des recrutements sont passés par le marché invisible en 2021, contre 39 % en France. Soit plus de 20 000 embauches réalisées dans le département l’an dernier sans recourir à la publication d’une offre d’emploi, mais grâce au bouche-à-oreille, à une candidature spontanée, aux réseaux professionnels comme personnels, au travail temporaire, etc.

Le marché de l’emploi en Côte-d’Or apparaît ainsi plus lisible que le marché global. Face aux tensions perceptibles sur le marché du travail, les entreprises jouent davantage  la carte de la transparence pour attirer des candidats et des candidates très sollicités.

 

 

« Notre métropole dijonnaise reste attractive ! L’analyse trimestrielle menée avec Randstad souligne la dynamique de l’emploi dans  notre territoire. La diversité des activités économiques  liée au pôle d’attraction que constituent Dijon et sa métropole sont autant d’opportunités que nous mettons au service de toutes et tous, notamment des demandeurs d’emploi », indique Océane Charret-Godard, présidente de CREATIV’ et conseillère de Dijon Métropole déléguée à l’emploi.

 

 

 

 

« L’observatoire du marché de l’emploi en Côte-d’Or développé par CREATIV’ et Randstad apporte un nouvel éclairage sur les bassins d’emploi où nous déployons le DAQ 2.0 sur le département. Nous accompagnons des personnes souhaitant s’insérer professionnellement. Cet outil enrichit, affine notre connaissance des métiers en tension et des besoins des entreprises, ce qui permet d’apporter des éléments de compréhension aux stagiaires. Il peut être aussi pour les stagiaires une aide à la réflexion sur le réalisme des projets travaillés», déclare Céline Degremont, coordinatrice territoriale du DAQ[2] 2.0 de Dijon.

 

 

« Aujourd’hui, il devient indispensable, pour les recruteurs comme pour les candidats, d’avoir une bonne connaissance du marché de l’emploi. Cela permet notamment d’adapter ses recherches en fonction des compétences attendues et de celles disponibles. Cela incite également à faire preuve de souplesse et d’ouverture d’esprit, aussi bien pour trouver l’emploi de ses rêves que pour recruter le profil qui se révélera idéal »,  précise Patrick Vanoli, directeur Pôle Intelligence Marché du groupe Randstad.

 

 

[1] Ce métier était l’un des plus recherchés sur la période 2020/2021. Retrouvez les résultats de l’expérimentation sur le recrutement des techniciens de maintenance menée par CREATIV’ avec le groupe Randstad France, le Pôle BFCare et l’UIMM.

[2] Le Dispositif en Amont de la Qualification a pour objectif de favoriser l’accès à l’emploi ou à la qualification.

 

A propos de CREATIV’

CREATIV’ est une association loi 1901 qui intervient pour le compte des collectivités territoriales et des services de l’État sur le champ de l’emploi, de l’insertion et des compétences. Elle constitue ainsi un outil territorial majeur favorisant une coopération renforcée entre les partenaires de l’emploi, en particulier Dijon Métropole et ses communes, l’État, la Région, le Département et Pôle emploi. Son action vise à prolonger celle de ces différents acteurs au bénéfice des entreprises et des actifs du territoire.

Les interventions de CREATIV’ s’inscrivent dans le cadre d’un vaste réseau d’acteurs publics et privés intervenant sur le champ de l’insertion, de l’orientation, de la formation, de l’emploi et du développement économique en lien avec les besoins RH des entreprises.

A ce titre, CREATIV’ se positionne comme un espace de travail collaboratif où se  mélangent les expériences et les expertises avec l’ambition de constituer une véritable fonction de R&D des politiques territoriales de l’emploi et du développement économique.

En savoir plus : creativ21.fr