Le Syndicat des Eaux d’Île-de-France (SEDIF) se félicite du choix du conseil municipal de Seine-Port d’adhérer au SEDIF.

 Ville de près de 2 000 habitants, Seine-Port, dans le département de Seine-et-Marne (77), rejoint le SEDIF, premier service public d’eau en France. Après la commune de Saint-Maur-des-Fossés en juillet 2016, Seine-Port devient la 151e commune adhérente.

Le projet du SEDIF pour l’usine à puits d’Arvigny, située à Savigny-le-Temple, consistant à insérer dans la filière existante un traitement de finition par osmose inverse basse pression, pour un prix de l’eau moins cher pour l’usager, a convaincu le maire de Seine-Port, M. Vincent PAUL-PETIT. Grâce à cette adhésion, sa commune sera alimentée par une eau de qualité depuis l’usine d’Arvigny, et à un prix inférieur de 20%.

Le SEDIF s’affirme ainsi comme un bel outil collectif au service des communes et intercommunalités, une référence pour la qualité du service rendu et pour le niveau de ses performances, mais aussi pour l’efficacité de son mode de gestion.

Le SEDIF souhaite renforcer encore la mutualisation et la solidarité instaurées avec l’ensemble des collectivités franciliennes adhérentes, pour fournir une eau de grande qualité et sécurisée à tous les Franciliens, avec un coût maîtrisé. Et cela en coopération avec les autres grandes autorités organisatrices régionales, comme la Ville de Paris, le SEPG (Syndicat des Eaux de la Presqu’île de Gennevilliers) et Aquavesc (Syndicat mixte pour la gestion du service des eaux de Versailles et Saint-Cloud) réunies dans un groupement de commande pour analyser les différents scenarios de crises d’ampleur majeure comme une inondation, et identifier le cas échéant les mesures ou les investissements préventifs à réaliser collectivement.

Dans un contexte institutionnel en évolution permanente, nos communes membres ont besoin de lieux de stabilité. Le SEDIF, avec des installations de traitement d’eau les plus importantes et modernes de France, en est un et doit continuer de l’être.