En participant à la consultation relative à la fourniture d’eau en gros, le SEDIF se félicite d’avoir contribué à la baisse de prix obtenue par le territoire Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA) dans ses achats d’eau en gros. Deux communes de GPSEA membres du SEDIF, Alfortville et Chennevières, bénéficiaient déjà d’un meilleur prix de l’eau. Cette diminution permettra à GPSEA d’homogénéiser ses tarifs sur le reste de son territoire avec des prix se rapprochant de ceux du SEDIF.

Sollicité lors de la négociation lancée par GPSEA pour ses achats d’eau en gros, le SEDIF a proposé début 2019 une offre pour une alimentation en eau d’une partie du territoire GPSEA, à un prix compétitif, inférieur à celui du fournisseur historique.

Néanmoins, l’offre du SEDIF n’a pu être retenue par GPSEA en raison de contraintes découlant du statut privé des conduites de transport situées sur son territoire. Pour autant, l’offre du SEDIF a permis de faire jouer la concurrence là où un monopole préexistait.

La baisse obtenue permet ainsi à GPSEA de proposer aux usagers des communes concernées, une facture d’eau plus proche de celles d’Alfortville et Chennevières sur Marne, historiquement membres du SEDIF et qui le demeurent.

Promu par le SEDIF, le retour sous gouvernance publique des usines et des réseaux de transport privés de Suez et Veolia en grande couronne d’Île-de-France desservant près de 3 millions d’habitants permettra à terme que le prix de production d’eau en Île-de-France soit entièrement décidé par les élus d’une part, et baissé de nouveau d’autre part.