La première mission du service public de l’eau est de fournir une eau microbiologiquement saine.

Les filières de traitement des usines de production d’eau potable sont donc équipées d’étapes de
désinfection qui garantissent la qualité de l’eau.

Sur les installations du SEDIF, les filières sont conçues sur le principe dit « multibarrière », qui
associe plusieurs étapes de désinfection complémentaires (ozone, rayonnement UV, chlore),
efficaces contre virus et bactéries. Le coronavirus responsable du COVID-19 est parfaitement éliminé
par ce dispositif.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise le maintien d’un résiduel de chlore pendant
la distribution de l’eau, afin de garantir sa qualité microbiologique jusqu’au robinet de consommation.
Sur les installations du SEDIF (Service public de l’eau qui dessert 151 communes d’Ile de
France et 4,6 millions d’usagers), le contrôle continu de la qualité de l’eau montre que les
consignes de chlore en vigueur avant la pandémie permettaient déjà une bonne couverture du
réseau de distribution.

Il n’a donc pas été nécessaire d’augmenter les résiduels de chlore sur le réseau du SEDIF.