Alors que s’ouvre aujourd’hui la 102ème édition du Congrès des maires, les acteurs de la commande publique et l’ensemble de leurs partenaires sont appelés à définir ensemble les villes de demain, à l’horizon 2030. Parmi les sujets clés abordés pour définir les grands principes de cette construction, figure notamment le rôle des territoires dans la transition énergétique.

En effet, les acteurs publics, et en premier lieu les collectivités, occupent une place centrale pour relever le défi de la transition énergétique et écologique. Ces dernières portent la responsabilité des investissements de long terme et mobilisent les acteurs locaux de différents secteurs. La mobilité durable, la gestion énergétique grâce aux réseaux électriques intelligents, la diversification des sources énergétiques, sont autant de sujets variés dont les territoires s’emparent.

Les réformes territoriales successives ont ainsi permis de faire des territoires administratifs des territoires de projets, qu’ils portent ou co-financent. En outre, le Grenelle de l’environnement et les lois successives (Loi pour une Nouvelle Organisation Territoriale de la République, Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte, Programmation Pluriannuelle de l’Energie) ont permis aux collectivités de s’engager dans la transition énergétique.

 

  • Si les réformes successives permettent aux territoires de s’emparer de ces sujets, quel bilan tirer de cet engagement ? Voit-on désormais une structuration se mettre en place pour l’industrialisation des projets à grande échelle ?

 

  • Avec les élections locales de 2020, le sujet de la transition énergétique occupera certainement une place importante dans les programmes et les débats. Quelles sont les marges de manœuvre des élus et des collectivités dans la stratégie environnementale et énergétique locale ?

 

  • Longtemps restée un concept théorique, la notion de « smart city » devient de plus en plus une réalité. Après Dijon l’an passé, la métropole d’Angers vient d’attribuer à un consortium privé un marché global de performance de territoire intelligent. Quelles prochaines étapes ? Quels sont les facteurs clés de succès de la mise en place de ce type de démarches ?

 

  • Auto-consommation collective, efficacité énergétique, production locale, … Quels sont les principaux types de projets pour la transition énergétique favorisés par les territoires ?

 

 

Notre expert, Clément Le Roy, se tient à votre disposition pour vous apporter un éclairage/analyse sur ce sujet

 

Clément LE ROY, Senior Manager, est diplômé de l’Ecole Centrale de Nantes et a complété sa formation avec un Mastère en Stratégie à l’ESSEC. Il est membre du comité de direction de la practice Energie et Utilities de Wavestone, l’une des plus importantes équipes du cabinet avec plus de 150 consultants.

Fort d’une double compétence technologique et sectorielle dans l’énergie et l’environnement, il intervient depuis 2005 auprès des grands énergéticiens dans leurs transformations vers un système énergétique plus durable, plus local et plus digital. Il accompagne également des collectivités locales dans leur approche de l’Energie (Lyon, PACA, Bretagne, …) ainsi que les institutions (Commission de Régulation de l’Energie, ADEME, …).