Le cabinet de conseil Wavestone a rejoint le jeudi 25 janvier 2022, l’initiative #StOpE – stop au sexisme ordinaire en entreprise, qui vise à partager et promouvoir les bonnes pratiques sur le sujet. Le cabinet rejoint les 150 organisations signataires, entérinant ainsi son engagement en faveur de l’égalité de traitement et de la diversité pour tous ses candidats et collaborateurs.

 

Agir contre le sexisme : un axe majeur du plan d’actions pour l’égalité femmes-hommes

 

Wavestone a élaboré un plan d’actions pour agir en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, faire progresser la représentation des femmes dans les fonctions managériales et développer un environnement de travail inclusif. Un dispositif pour agir contre le sexisme a été mise en œuvre à l’occasion d’une campagne en 2019, avec l’objectif de faire progresser collectivement la prise de conscience, libérer la parole et créer ainsi un cadre de travail dans lequel chaque collaborateur puisse évoluer sereinement.

 

Le 25 janvier 2022, Wavestone intègre l’initiative #StOpE, portée par l’AFMD (Association Française des Managers de la Diversité), aux côtés de 150 autres entreprises signataires. La signature de l’acte d’engagement a eu lieu à Paris, en présence de l’association l’AFMD, Elisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances, et Patrick Hirigoyen, Directeur général et membre du Directoire de Wavestone.

 

Créée en 2018 par Accor, EY et L’Oréal, l’initiative interentreprises « Stop au Sexisme « Ordinaire » en Entreprise » a pour objet de mutualiser les énergies afin de lutter contre le sexisme ordinaire en entreprise et d’essaimer les bonnes pratiques sur ce sujet.

A travers cette signature, Wavestone s’engage à agir sur huit actions prioritaires définies par l’initiative #StOpE :

  1. Afficher et appliquer le principe de tolérance zéro
  2. Informer pour faire prendre conscience des comportements sexistes (actes, propos, attitudes) et de leurs impacts
  3. Former de façon ciblée sur les obligations et les bonnes pratiques de lutte contre le sexisme ordinaire
  4. Diffuser des outils pédagogiques aux salariés pour faire face aux agissements sexistes en entreprise
  5. Inciter l’ensemble des salariés à contribuer, à prévenir, à identifier les comportements sexistes et à réagir face au sexisme ordinaire
  6. Prévenir les situations de sexisme et accompagner de manière personnalisée les victimes, témoins et
    décideurs dans la remontée et la prise en charge des agissements sexistes
  7. Sanctionner les comportements répréhensibles et communiquer sur les sanctions associées
  8. Mesurer et mettre en place des indicateurs de suivi pour adapter la politique de lutte contre le sexisme ordinaire

 

« Cette signature témoigne de l’engagement de Wavestone sur le sujet. Lutter contre le sexisme au travail, c’est d’abord et avant tout l’affaire du management. L’exemplarité du management doit être totale et il doit assumer un soutien sans faille à la lutte contre le sexisme, épaulé par nos équipes RH. Notre programme de formation pour le management intègre désormais un module dédié au sujet. Lutter contre le sexisme au travail, c’est également l’affaire de tous dans nos comportements au quotidien. », déclare Patrick Hirigoyen, Directeur général et membre du Directoire de Wavestone.

 

Wavestone : agir pour la diversité et créer un environnement de travail inclusif

 

Cet engagement pour agir contre le sexisme en entreprise, et plus largement pour promouvoir l’égalité
femmes-hommes, s’inscrit pleinement dans la démarche RSE de Wavestone, qui repose sur 5 engagements :

  • Faire progresser la satisfaction de nos clients et les accompagner vers une performance durable
  • Favoriser l’engagement des collaborateurs, leur bien-être et qualité de vie au travail
  • Agir pour la diversité et créer un environnement de travail inclusif où chacun est libre d’être soi-même et a les mêmes chances de révéler son potentiel
  • Être une entreprise citoyenne qui se comporte de manière éthique et responsable
  • Minimiser l’impact de notre activité sur l’environnement

 

« Le cabinet a déployé de nombreuses actions concrètes qui ont permis de toucher un grand nombre de collaborateurs : e-learning, ateliers de sensibilisation, module de formation pour le management, mise à disposition d’outils (kit Agir contre le sexisme du Conseil supérieur de l’égalité professionnelle, MOOC), dispositif d’alerte pour déclarer de manière anonyme toute situation de harcèlement ou sexisme au travail… L’ensemble des actions menées s’inscrit pleinement dans notre volonté de favoriser le bien-être de nos collaborateurs, et créer un environnement inclusif. », ajoute Hélène Cambournac, responsable RSE de Wavestone.