La réunion annuelle d’ECCO, 3ème réseau mondial d’agences indépendantes de Relations Publics, se tient ce jour à Paris. L’occasion de revenir sur les grandes tendances de fond du marché mondial des Relations Publics, qui a retrouvé le chemin de la croissance depuis 2010 (en revenus et en part de marché dans le mix marketing). Il représente aujourd’hui 10 milliards de dollars de revenus (8 milliards d’Euros) et plus de 66 000 professionnels à travers le globe, mais il ne cesse d’évoluer sous l’emprise de mutations structurelles qui en redessinent le périmètre.

 

A l’occasion de la réunion du réseau ECCO à Paris, est présentée une nouvelle lecture de ce marché à partir
de trois sources clés de compréhension : l’étude annuelle de Paul Holmes et le rapport ICCO1, ainsi que la révélation d’une étude qualitative inédite, « Tendances RP 20122 », conduite par le réseau ECCO en septembre 2012.

Les grandes tendances à retenir :

  • La confirmation du retour à la croissance, qui se maintient autour de 8% en 2011 au niveau mondial
    et autour de 10% pour les agences indépendantes (source Holmes), avec une répartition équilibrée entre les régions du monde qui connaissent une croissance très dynamique et celles où la croissance est plus modérée (source ECCO) ;
  • Un marché en progression régulière par rapport aux autres composantes du mix marketing
    (source ICCO) ;
  • Une hiérarchie des besoins des entreprises, avec un trio gagnant commun à l’ensemble des régions
    du monde. En première place vient le soutien aux marques ; en n°2 se positionne la communication corporate, puis le digital arrive en 3ème position
    (source ECCO;
  • 2 facteurs majeurs de changement des pratiques de la profession : l’impact d’Internet
    et des réseaux sociaux, ainsi que la mutation radicale du paysage médiatique
    (source ECCO) ;
  • La contribution des relations publics aux enjeux de responsabilité sociale des entreprises
    et des campagnes d’intérêt général
    (source ECCO).

 

Thierry Wellhoff, membre fondateur du réseau ECCO, déclare :

« le rattrapage que connait depuis une dizaine d’années le marché des relations publics s’illustre de façon sympathique par la fable du lièvre (la publicité) et de la tortue (les relations publics). L’issue bien heureuse de la fable ne peut que me réjouir. Pour comprendre la dynamique de ce marché, il faut avant tout souligner que les RP jouent, mieux que tout autre domaine de la communication, un rôle crucial sur la confiance. Celle-ci est le socle de la réputation des marques et des entreprises à l’heure de l’explosion des interactions, voire des interpellations venues d’internet et des réseaux sociaux. C’est sans aucun doute ce besoin accru de confiance qui explique le mieux la progression que vit notre marché actuellement ».

 

Dossier de presse et étude ECCO complète disponibles sur demande.

 

Pour suivre la réunion du réseau ECCO sur Twitter : #ECCOPR